Chauffage head
Mon-Chauffage-Maison.fr
Toutes les informations sur mon chauffage de maison.
devis gratuit alarme

chauffage bandeau
chauffage bandeau
devis gratuit chauffage
Poêle à bois / Chaudière à granulés
Performances

Lors que l’on parle de rendement pour un poêle on parle du ratio quantité de chaleur fournie / quantité de chaleur fournie par la combustion du combustible.

Le rendement des poêles ou des chaudières à granulés varie de 70% à 90%. Il faut le comparer à une cheminée qui n’a qu’un rendement de 8 à 20%.
Les rendements maximum
- 92% avec granulats
- 90% avec les bûches de bois

Installation

Le poêle ou la chaudière à bois doit avoir un espace libre autour de lui. Selon le modèle de poêle à bois et son fabricant les préconisations peuvent varier. Cet espace est nécessaire à l’entretien du poêle à bois. Pour les poêles à bois le chargement des bûches de bois se fait la plus part du temps en façade. Pour les poêles à granulés laissez au minimum 60cm au dessus pour pouvoir charger les granulés dans le poêle et plus d’un mètre devant et 50 cm sur le coté pour la partie nettoyage des poêles. Une distance minimum entre 30 et 45cm entre les parois de l’appareil et de tous combustibles est préconisée selon le fabricant.
Le sol qui accueillera votre appareil doit être stable, robuste, facile d’entretien et surtout incombustible. Si ce n’est pas le cas des matériaux de protection et d’isolation devront être prévus  à l’installation.
Le stockage du combustible (bois ou granulés) devra être dans un endroit prévu et un minimum aéré.
Une cheminée d’extraction des fumées sera nécessaire d’être installée. Le dimensionnement et l’installation des cheminées sont très cadrés par les normes (voir norme NF EN 13384 et NF DTU 24.1).
Un grand nombre de préconisations sont énumérés voici 3 exemples :
- Les distances doivent être respectées entre la paroi externe du conduit de fumée et tous les matériaux combustibles.
- Son extrémité extérieure devra dépasser le faîtage de la maison afin d’assurer une bonne dispersion des fumées.
- La présence d’un conduit de fumée doit être systématiquement désigné par une plaque signalétique.
- les traversées de planchers doivent permettre la libre dilatation des conduits.
- lors de la traversée d’un étage ou d’un plancher, un coffrage protégeant le conduit isolé doit être ventilé par le haut et par le bas pour le phénomène de convection et doit permettre la libre dilatation des conduits.
- Le conduit d’extraction des fumées doit utiliser uniquement et seulement par les appareils prévus à l’origine de sa conception.

La pose d’un conduit de fumées demande le déplacement d’un professionnel. Consulter notre annuaire.

Entretien

Les poêles ou les chaudières à bois doivent être entretenues de la même façon. Lors de l’entretien, le professionnel devra vérifier le bon fonctionnement de l’installation, effectuer à un nettoyage et au réglage de la chaudière ou du poêle ainsi qu'une évaluation des polluants atmosphériques. La loi oblige par arrêté préfectoral de faire appel à un professionnel. Le non respect de cet arrêté peut être pénalisable jusqu’à 1500€ d’amende. Le règlement sanitaire départemental ( RSD) impose de faire minimum 2 ramonages dans l’année dont un pendant la période de chauffe.

Voici une liste non exhaustive des points à réaliser :
À votre charge :
- Le retrait des cendres se fait une à quatre fois par mois pour un poêle à bois et tous les 1 à 2 mois pour un poêle à granulés pour les modèles hautes performances. Plus grande sera la capacité du bac de stockage, moins sera fréquent le retrait des cendres.

À la charge du professionnel :
- Le ramonage du conduit de cheminée. Sa fréquence est de deux fois par an.
- Nettoyer en retirant le creuset de son logement. Bien vérifier que les trous ne soient pas obstrués afin de permettre l’arrivée d’air dans le foyer.
- Nettoyer la chambre de combustion et la vitre. La vitre des poêles à bûche de bois est un moyen de chauffage par rayonnement, il est important de la nettoyer régulièrement afin de garder les performances du poêle.
- Vérification des organes de sécurité.
Pour les dispositifs à granulés, nettoyer la résistance d’allumage et le tube d’alimentation en air.

L’entretien d’un poêle ou de la chaudière pour une habitation dure environ 1h30 à 2h30. Il coûte de 150€ à 250€. Pour les plus gros modèles les tarifs peuvent varier mais ne dépassent généralement pas les 500€.
L’entretien est à la charge du locataire. Un accord écrit peut être convenu entre le propriétaire et le locataire s’ils en décident autrement. Le propriétaire pourra garder le montant de la réalisation de l’entretien sur la caution lors du départ du locataire. La non réalisation de l’entretien aboutit au désengagement de votre assureur en cas d’accident. Le professionnel est tenu de vous transmettre une attestation d’entretien dans les 2 semaines précédentes son intervention. Garder vos documents pendant 2 ans afin de toujours avoir la preuve de 2 réalisations d’entretien.

Quantité des granulés

La quantité de granulés ou de bûches de bois dépendra de la taille du votre logement et de son isolation thermique mais aussi de la rudesse de l’hiver. Le stockage doit couvrir 1,2 à 1,5 fois le besoin annuel. Pour une maison de 100m² isolée selon la réglementation 2005 la surface utilisée pour le stockage des granulés est de 4m² et 6m² pour les bûches de bois sur une même hauteur.
Si vous connaissez la puissance nécessaire pour chauffer votre logement, vous pouvez utiliser la formule :
1kW = 1m3 de stock de granulés.
 
Normes et Labels

Afin de garantir la sécurité des occupants du logement et vos biens et de s’assurer de la pérennité de votre appareil, il est primordial que le poêle ou la chaudière soit installée selon les normes. D’un point de vue financier, les garanties des fabricants ne peuvent être utilisés que si les préconisations d’installation ont bien été respectées tout comme la prise en charge des dégâts en cas d’incendie par votre assureur. De plus, un poêle mal installé surconsommera et produira des gazs nocifs pour vous et l’environnement.

Normes :
NF EN 13240 Septembre 2002  :
C’est la norme européenne pour les poêles dépourvus d’alimentation électrique. Elle s’adresse principalement aux fabricants. Elle définit les exigences relatives à la conception, à la fabrication, à l'assemblage, à la sécurité, aux performances (rendement et émissions), aux instructions et au marquage ainsi que les conditions pour les essais. La présente norme est applicable aux appareils dépourvus d'alimentation mécanique.
Cette norme ne s'applique pas aux appareils équipés d'un ventilateur pour l'alimentation en air de combustion.
Elle est éditée par l’Afnor.

NF EN 13240/A2 Juin 2005  :
C’est un complément de la norme NF EN 13240 Septembre 2002.
Elle est éditée par l’Afnor.

NF DTU 24.1 :
Document Technique Unifié. C’est le document de référence pour la conception, l’installation, l’entretien et des contrôles des conduits de fumées.

NF EN 13384 :
Norme pour le dimensionnement des conduits de fumée. NF EN 13384-1 pour un appareil et NF EN 13384-2 pour plusieurs appareils raccordés.

Labels :
DIN + : certification pour la qualité et le prêt à l’emploi des granulés bois.

Flamme verte: garantie les performances énergétiques et environnementales .Ce label est nécessaire pour obtenir le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Qualibois module ‘’Air’’: s’adresse aux installateurs. Il permet de s’assurer que l’installateur a pris connaissance des normes et techniques d’installation. Pour qu’une entreprise soit certifiée Qualibois il faut au moins qu’une personne de son personnel soit certifié. Ce certificat est nécessaire pour ‘’agréé’’ votre installation Qualibois afin d’obtenir le crédit d’impôt et l’éco-prêt à Taux zéro.

Rge :
Charte de qualité pour les entreprises ‘’Reconnue Garant de l’Environnement’’.
Avantages et inconvénients  du Bois (bûches et granulés)
Avantages
Inconvénients
Facile à installer.
Rendement de la chaudière en fonction de la qualité du bois ou des granulés
Investissement peu onéreux
Encombrement du poêle et du stockage des granulés ou du bois.
Source d’énergie la moins onéreuse.
Autonomie de 24 h à 1 an
Augmentation de la matière première convenable comparé au énergie fossile.
Nécessité d’installer une cheminée d’extraction
Source d’énergie renouvelable (sans prendre en considération la mauvaise gestion de certains parcs provoquant des désforestation)
Entretien important 2 fois par an par un professionnel.
Rejet de CO2
poele-bois_chaudiere-granulats.pdf
Comparatif Granulés / Bûche de bois
Avantages
Inconvénients
Indépendance en fourniture.
Ne nécessite pas forcément d’électricité.
Esthétique
Autonomie des appareils limitée
Plus compact
Plus performant
Moins de surface de stockage
Accès aux fournisseurs et prix aléatoire en fonction des régions.
Dépendante de l’électricité. Sans électricité  l’appareil ne s’allume pas
Consommation électrique de 400W.
Fonctionnement

Comme dans toutes les chaudières, c’est la combustion d’un combustible qui permet la production de chaleur. Dans le cas d’un poêle ou chaudière à bûches ou granulés c’est le bois qui est utilisé comme combustible. Le bois est une ressource naturelle qui est, si les parcs forestiers sont gérés de façon écologique, une ressource inépuisable.
Solutions avec le bois

Le bois peut être sous forme de bûches ou de granulés. L’avantage des granulés sur les bûches de bois est d’être plus simple à stocker et à réguler ce qui lui permet d’obtenir un rendement légèrement supérieur. Cf. Rendement. L’avantage des bûches sur les granulés est de ne pas être transformées ce qui permet à l’utilisateur d’être plus autonome dans sa fourniture de combustible. En revanche, les granulés sont composés en grande majorité du recyclage des résidus industriels de la filière lui permet de cumuler les aspects écologiques.
La chaleur produite par la combustion du bois peut être exploitée de 2 façons différentes. Soit par un chauffage central et dans ce cas il s’agira d’une chaudière, soit d’un chauffage directement de l’air ambiant par l’intermédiaire d’un échange thermique. Le chauffage central permet de répartir la chaleur dans l’ensemble de la maison. Le poêle lui permet une installation très simple et est idéal pour chauffer une pièce à vie tel que le séjour mais demandera un appoint pour les autres pièces.

Dû à son autonomie et sa performance, il est plus régulier de trouver sur le marché des chaudières à granulats que des chaudières à bois.
Solutions avec le bois
Chaudière
Facile à installer, très peu onéreux, régulation et autonomie mitigées parfait pour un chauffage d’appoint ou agrément esthétique
Investissement conséquent mais idéal pour une autonomie et des économies d’énergie
Facile à installer, peu onéreux, régulation et autonomie parfaites pour un chauffage partiel de votre maison et faire des économies.
Autonome et très performante, la chaudière à granulés permet de faire des économies et obtenir un confort optimal
Exemple de solutions plus communes :

Schémas de fonctionnement des Chaudières
Chaudière Classique
Chaudière à Condensation
Chaudière Basse Température
Chaudière granulats - chauffage central
Poêle à bois - basique
Poêle à bois - Réflecteur
Poêle à bois - Régulation
Poêle à bois - Cobustion inversé
Poêle à bois - Turbo / Souffleire
Poêle à bois - Turbo / Souffleire inversé
Chauffage Maison
Pied de page - Chauffage d'une maison
Chauffage Accueil Maison