Chauffage head
Mon-Chauffage-Maison.fr
Toutes les informations sur mon chauffage de maison.
devis gratuit alarme

chauffage bandeau
chauffage bandeau
devis gratuit chauffage
Chaudières gaz
À condensation
Fonctionnement

Une chaudière à gaz à condensation fonctionne de la façon suivante :
1 . Le gaz sous pression est mélangé à l’air. Le débit du gaz est régulé par une vanne et l’air par un ventilateur.
2 . Une rampe de brûleurs permet la combustion du mélange gaz et de l’air.
3. Le chaleur produite remonte et chauffe un premier échangeur thermique en serpentin
4. Les fumés de la combustion passent dans un 2ème échangeur plus petit mais plus compact. Le rôle de ce deuxième échangeur est de condenser la vapeur présente dans les fumés. En effet, lors de la liquéfaction de la vapeur celle ci perd des calories (cf. Chaleur latente).
5. L’eau contenue dans le réseau de chauffage passe dans ce dernier échangeur pour y être pré-chauffée grâce à la condensation de la vapeur contenu dans les fumés.
6. Elle passe ensuite dans l’échangeur chauffé par la combustion pour être élever jusqu’à 90°C.
7. Grâce à une petite pompe de circulation sur le réseau du circuit de chauffage, l’eau va circuler dans l’ensemble des émetteurs pour y céder sa chaleur.
8. Une fois passée dans les émetteurs l’eau revient à la chaudière pour y être une nouvelle fois chauffée. Pour pourvoir condenser la vapeur contenue dans les fumés la température de l’eau de retour du circuit de chauffage doit être inférieure à 50°C.
9. Les fumées dues à la combustion sont envoyées à l’extérieur. Ces fumés froides.

Un vase d’expansion permet d’éviter l’éclatement des canalisation. Proportionnellement pas aux dimensions dans notre schéma, il est composé de 2 parties séparées par une membrane souple. L’une est un volume fermé d’azote entre 1,8 et 2,5 bar) et l’autre est raccordée au circuit d’eau. Lors de la chauffe, l’eau se dilate, la partie eau pousse sur la partie air. Cette dernière se comprime et absorbe le surplus de pression. Une souple de sécurité réglée à 3 bars est rajoutée au circuit pour pallier à toutes situations de surchauffe.
Avantages et inconvénients d’une chaudière à condensation
Avantages
Inconvénients
Coût de la source d’énergie encore concurrentiel. En 2016, le MWh est à environ 0,074 €/kWh, soit deux fois moins cher que le Wh électrique.
L’installation demande un entretien annuel par un professionnel. Soit de 180 à 255€ par an.
La chaleur continue dans les fumés sont utilisée (30% d’économies d’énergie sont réalisables)
Peu onéreux à l’achat. Le crédit d’impôts permet de réduire sont coût d’installation
Rejet de CO2 moins important que la chaudière classique
Prix d’une chaudière gaz à condensation
Technologies
Prix d’achat (hors taxes)
Tarif entretien (TTC TVA à 10%)
1700€ à 4500€
150€ à 250€
Chaudière à Condensation
Installation

L’installation d’une chaudière gaz à condensation demande une arrivée de gaz, un accès vers l’extérieur pour le conduit de cheminée et une évacuation des condensas.
Les fumés de la combustion sont acides (PH<7). La fumé en sortie d’une chaudière à condensation est d’environ 40°C et reste saturée en vapeur d’eau. Le phénomène de condensation peut donc aussi se produire dans le conduit d’extraction des fumées. Il faut donc que le conduit soit étanche et constitué d’un matériel prévu contre la corrosion.
Les condensas des fumés sont évacués en bas de la chaudière. Elle sont acheminés au réseau d’eau usées  par une canalisation en PVC. Comme les fumés les condensas sont acides, il faut donc prêter attention à ce qu’il n’y est pas de canalisations en fonte ou en ciment existantes dans le logement. La canalisation doit être équipée d’un siphon afin d’éviter les remontés d’odeurs du réseau d’égouts.
C’est une installation qui requiert des compétences. S’agissant de gaz combustibles, une mauvaise installation peu est catastrophique. Un arrêté (c’est à dire une loi) régit désormais les conditions de pose d’une chaudière. L’installation doit être réalisée par une entreprise certifiée Qualigaz. De plus, vous pourrez bénéficier d’un service après vente de proximité.  Une attestation signée vous sera remise par l’installateur agréé. Votre installateur fera suivre par courrier la copie de l’attestation à l’organisme de contrôle Qualigaz qui validera ce document. Attention l’organisme Qualigaz n’est pas garant de votre installation. Seul le dernier professionnel qui a manipulé (avec présence d’une facture) votre installation et l’installateur lui même peut être mis en cause. Votre installateur Qualigaz s’engage à suivre le protocole d’installation et de sécurité en transmettant le document. Ainsi vous serez assurer d’être en relation avec un artisan engagé et professionnel. Sachez que la formation et l’attestation sont payante pour être Qualigaz. C’est un vrai engagement de la part du professionnel.
Il est conseiller d’équiper des émetteurs à basse températures derrière une chaudière à condensation. En effet les radiateur à basse température permettent de transmettre plus facilement la chaleur et donc de diminuer plus facilement la température de l’eau qu’il contiennent. Car plus la température de retour sera basse plus le phénomène de condensation sera important et plus le rendement de la chaudière sera intéressant.
La chaudière à condensation est aujourd’hui la leader du marché français. En effet ceci permet d’obtenir des rendements des 110% (soit une économie en consommation de combustible de 30 à 35% par rapport à une chaudière classique). Pour les maisons de plus de deux ans d’achèvement, le crédit d’impôts sur la chaudière à condensation d’une valeur de 30% de la fourniture permet de s’équiper d’une chaudière à condensation sans pour autant se ruiner lors de l’achat. Dans le neuf, la réglementation thermique 2016 oblige quasiment l’équipement des habitations des dispositifs de chauffage avec des rendements équivalente à une chaudière à condensation ou une chaudière basse température.  Seul le rajout d’évacuation des condensas permet de passer d’une chaudière classique à une chaudière à condensation. Les chaudières basse température ne bénéficient pas de crédit d’impôts et demande à s’assurer que les émetteurs soient prévus pour être assemblés avec une chaudière basse consommation (exemple : plancher chauffant, radiateurs basse température, ...)

Schémas de fonctionnement Pompes à chaleur
Chaudière Classique
Chaudière à Condensation
Chaudière Basse Température
Chaudière granulats - chauffage central
Chauffage Maison
Pied de page - Chauffage d'une maison
Chauffage Accueil Maison