Chauffage head
Mon-Chauffage-Maison.fr
Toutes les informations sur mon chauffage de maison.
devis gratuit alarme

chauffage bandeau
chauffage bandeau
devis gratuit chauffage
Plancher chauffant
Le plancher chauffant

Le principe du plancher chauffant est de placer un câble ou tuyau chauffant accompagné d’un isolant dans le sol de votre habitation entre le plancher support (dalle béton) et la chape ou dalle flottante.
Le plancher chauffant apporte un confort de haut niveau.
Invisible, silencieux et sans entretien le plancher chauffant associe la chaleur douce d’un radiateur (28°C de contact sur le sol maximum)  sans mouvement d’air dû à la convection.
Étant intégré directement au bâti le plancher chauffant reste une solution adapté pour une maison neuve. Pour une maison en rénovation il existe des solutions techniques mais trop souvent onéreuse, seul la solution électrique est envisageable.
Selon sa source d’énergie il faut séparer les planchers chauffants en 2 catégories :
- plancher chauffant électrique branché au secteur
- plancher chauffant hydraulique raccordé à une chaudière.
- plancher à accumulation
Avantages et Inconvénients Plancher chauffants
Avantages
Inconvénients
Inertie importante. Restitution de l’énergie tout du long de la journée
Inertie importante. Difficultés à réagir au variation de température
Consommation d’énergie électrique pendant les heures creuses et restitution pendant la journée
Inertie très importante. Difficulté à être réactif selon la variation du temps.
Contribue à la hauteur de 12 à 14°C. Il est nécessaire d’avoir un appoint en chauffage sans inertie.
Plancher chauffant à accumulation
Plancher chauffant électrique

La plus part des planchers chauffants électriques sont fabriqués sous le concept suivant :
- le câble chauffant est tramé en serpentin sur un treillis plastique en usine dans le but de simplifier sa pose.
Le câble est composé de 2 fils conducteur est chauffant gainé dans un isolant eux même envelopper dans une tresse conductrice et raccordé à la terre. L’ensemble su câble est protégé par une enveloppe isolante en PVC.
plancher-chauffant-electrique.pdf
Le plancher chauffant est composé de 9 éléments :

Joint périphérique :
Il permet d’isolé thermiquemet et mécaniquement les chapes et dalles des parois extérieurs.
Elle doit être d’une épaisseur d’au moins 5mm.

Isolant :
Un isolant doit obtenir un certificat ACERMI avec une classe d'incompressibilité de I3 à I5.
Le certificat ACERMI catégorifie les isolants selon 5 critères :
- Incompressibilité
- Stabilité dimensionnelle
- Impérméabilité et Absorption de l’eau
- Cohésion et rigidité en traction
- Perméance à la vapeur d’eau

Le treillis :
Les treillis sont déroulés de façon à ce que le câble soit réparti de façon uniforme sous la surface à chauffer.
Il est nécessaire avant de procéder à la pose de faire un plan de calepinage afin d’optimiser la quantité et la rapidité de l’installation du treillis.

Enrobage :
Il existe 3 types d’enrobage:
Chape traditionnelle :
Le câble chauffant est enrobé dans une dalle de béton ou une chape de mortier de 4 à 5 cm d’épaisseur. L’enrobage doit avoir un conductivité thermique supérieure à 1,15 W/mK, soit une masse volumique sèche de 1700kg/m3 (dosage : 350kg/m3).
Chape liquide anhydrite :
Les chapes liquides anhydrites sont proscrites pour les planchers chauffants.
Chape fluide autolissante :
Le chape fluide autolissante doivent avoir un avis technique favorable :
- elle doit avoir une épaisseur de 4cm au dessus du câble
- séchage inférieur à 5 jours pour permettre la première mise en chauffe du câble.
Dalles flottantes

Revêtement de sol :
Leur résistance thermique doit être inférieure à 0,15 m².K/W.

Les revêtements possibles:
- Revêtement de sol scellés
- Rarrelage avec colle : Les matériaux possibles pour le revêtement des planchers chauffant sont les matériaux naturels  (céramique, calcaire, marbre, granit, .... ).
- Revêments de sol plastiques collés avec agrément (DTU 53.2)
Plancher chauffant à accumulation

Attention a ne pas confondre. Le plancher à accumulation se rencontre de moins en moins. En effet, dû à sa mise en oeuvre compliquée et de son faible taux de restitution le plancher à accumulation vient à disparaître.

Sa composition :
Composé d’un câble d’une puissance de 25 à 33 W par mètre incorporé directement dans la dalle béton d’une épaisseur variable de 10 à 15 cm en moyenne, il réclame de 80 à 200 W par m².
Conseil de pose

Les planchers d’une habitation déplaçant les 8m, 40m²  ou dans les zones à fort risque de fissuration (forme de L, trémie d’escalier, angle, ...)
Toujours travailler sur des surfaces propres
Bien laisser les temps de séchage (exemples : 2 mois pour ravoirage, 5 jours pour la chape, ...
Si vous prévoyez des évacuations, raccords électrique, pose d’une cheminée prévoyez les avant en laissant un emplacement libre sans câble chauffant. Vous ne pourrez plus le faire plus tard.
Éviter tous passage d’aire lors de la pose de l’isolant (scotcher les les uns aux autres.)
L’étalement de chape liquide doit se faire à la raclette et non par vibration
Un contrôle de l’isolation électrique du dispositif doit être vérifier en permanence.
3 semaines d’attente seront nécessaire avant la première mise en température. (4 semaines pour les carrelage scellé).

Schéma de fonctionnement du chauffage électrique
schema_chauffage_emission_convecteur.pdf
schema_chauffage_emission_panneau_rayonnant.pdf
schema_chauffage_emission_radiateur.pdf
schema_chauffage_plancher_chauffant.pdf
Chauffage Maison
Pied de page - Chauffage d'une maison
Chauffage Accueil Maison